vendredi 17 avril 2015

Ajoblanco des ours

En général j'évite d'utiliser de l'ail cru dans mes recettes, non seulement ça me donne une haleine de zombie mais en plus ça me donne vaguement mal à l'estomac dans les heures qui suivent. Du coup je cuis généralement les gousses d'ail quelques minutes au four avant de les utiiser... Alors idéalement il vaut mieux avoir en permanence quelques gousses d'ail cuites dans le frigo, pour éviter de devoir mettre de l'ail tout chaud dans un gazpacho par exemple... Alternativement, MIRACLE! - on peut utiliser de l'AIL DES OURS bien sûr! C'est beaucoup plus frais, doux et digeste qu'une gousse d'ail.

Voici justement une recette de type gazpacho: l'AJOBLANCO. Ah! Je me souviendrai toute ma vie du jour où j'ai découvert l'ajoblanco - c'était le 19 février 2011 à Málaga (dans un formidable restaurant appelé Cañadu que je vous recommande avec emphase). C'est un potage andalou à base de vieux pain, d'eau, d'huile d'olive et surtout d'amandes, que l'on sert bien frais avec quelques morceaux de fruits en garniture. Celui-ci sera légèrement verde, car on y remplace l'ail par des feuilles d'ail des ours.



Pour deux portions
  • 3 tranches de pain blanc
  • 400 à 600 ml d'eau
  • 3 càs d'huile d'olive
  • 3 càs de crème d'amandes, voire plus si affinités
  • 5 ou 6 petites feuilles d' ail des ours
  • qq fleurs d'ail des ours
  • 1 petite poire
  • une pincée de sel, un peu de poivre noir éventuellement

Préparation
  1. Faire tremper le pain dans l'eau. S'il est tout sec - et en principe c'est pour ça que vous en faites un ajoblanco- ça prendra un peu plus de temps. N'hésitez pas à le laisser une heure au frigo.
  2. Ajouter l'huile, la crème d'amandes, le sel et les feuilles d'ail des ours et tout mixer au mixe-soupe (mixeur-plongeur)
  3. Servir bien froid avec une fleur d'ail des ours et quelques petits morceaux de poire.

Remarque
Il doit être possible de réaliser un ajoblanco sans gluten avec un reste de riz nature à la place d'un reste de pain...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire