mercredi 31 octobre 2018

Knedlecki

Attention voici la recette culte de la semaine: mon plat tchèque préféré.

Il s'agit d'une sorte de knödel réalisé avec de la farine et du vieux pain (...dans la catégorie "recyclage de pain", les knedlecki gagnent la palme d'or: l'idée est littéralement de refaire un nouveau pain avec un vieux.) On les sert avec des plats en sauce - comme le sont la plupart des plats traditionnels tchèques, et leur texture délicate absorbe parfaitement les sauces.

Pour les gens qui souhaiteraient goûter des knedlecki vegan à Prague, ne manquez pas le resto Vegan's Prague (sorry, je me répète).



Pour deux portions
  • 150gr de farine
  • 1/2 bloc de levure fraîche
  • 1 ou 2 tranches de pain rassis (oui, il faut d'abord le faire lever, mvoyez) (non rien)
  • 1/2 verre de lait de soja, tiède
  • 1 pincée de sucre, 1 pincée de sel
Préparation
  1. Délayer (oui j'utilise de vrais verbes maintenant) la levure dans le lait tiède avec le sucre
  2. Couper le pain en tout petits cubes (moins d'un cm de côté)
  3. Mélanger tous les ingrédients pour obtenir une pâte à pain (vous pouvez utiliser un robot)
  4. Former un gros boudin et le laisser monter une bonne demi heure au chaud et à l'abri
  5. Le faire pocher (oui oui), c'est à dire le cuire dans de l'eau bouillante salée, un quinzaine de minutes. Il faut prévoir une grosse casserole, surtout si vous en faites plusieurs: les knedlecki doivent pouvoir flotter et prendre de la place.
  6. Sortir le boudin de l'eau et le servir coupé en tranches
  7. Servir avec un plat en sauce, comme le truc d'hier ou une goulach tchèque, ou bien des trucs de chez nous si vous êtes d'humeur fusionnelle: seitan au chicon, seitan sauce grand duc, boulets sauce Lapin, carbonnades, seitan a l'berdouille, etc.
Vegan's Prague (j'y suis allée deux fois, donc)
Syndicat d'initiative

Prague!!!! ...Selon Happycow on y trouve plus de cent restaurants végétariens - dont 52 vegan! :O

mardi 30 octobre 2018

Svíčková na smetaně

Voici un plat traditionnel tchèque que j'ai eu la chance de découvrir dans un super restaurant simplement appelé Vegan's Prague ... C'était tellement chouette que j'y suis retournée deux jours après et commandé exactement le même plat (et pour celleux que ça intéresse: ils ont de chouettes vins aussi).

Prototype final: au seitan

Il s'agit d'un plat en sauce à base de crème et de légumes-racines (au fond la sauce ressemble presque à une soupe très épaisse), traditionnellement servi avec un chouia de confiture d'airelles et des knedlecki. Le restau Vegan's Prague le sprépare avec du tempeh fumé; pour ma part, quand j'ai tenté de reproduire la recette chez moi, je l'ai testée avec du tempeh et avec du seitan. Les deux sont bons mais je dois dire que j'ai un peu moins aimé le tempeh, qui a une saveur plus complexe et acide qui ne me plaît pas toujours (même si face à la confiture d'airelles le tempeh a un certain punch - mais on aime ou on n'aime pas).

Beef, je vous propose une version au seitan, et notez que c'est mieux de le faire vous-même et de le cuire directement avec les légumes de la sauce. Pour les légumes j'ai testé plusieurs options et la meilleure c'était de loin carotte - chou rave.

Prototype au tempeh fumé
Pour deux portions
  • 75 g de gluten en poudre
  • 25 g de farine de riz
  • 2 tasses de bouillon végétal
  • 1 ou 2 carottes (j'aime prendre une grosse carotte orange pour donner une jolie couleur)
  • 1 petit chou rave, ou à défaut: 1 petit morceau de céleri rave, 1 panais, ou un persil tubéreux (...selon la saison et l'offre de votre maraîcher)
  • 1 oignon
  • 1 feuille de laurier
  • 10 cl de crème de soja

Préparation
  1. Mélanger le gluten et la farine de riz
  2. Dans un saladier, verser 1 tasse de bouillon de légumes sur le gluten et mélanger de façon à obtenir un bloc de seitan cru
  3. Nettoyer les légumes et les couper en gros morceaux
  4. Cuire le seitan 25 minutes dans le bouillon avec les légumes et le laurier
  5. Mixer les légumes cuits avec un chouia de boulloin de cuisson et la crème de soja de façon à faire la sauce
  6. Couper le seitan en gros morceaux et le mettre dans la sauce
  7. Servir avec une cuillère à soupe de confiture d'airelles et des knödeln, ...ou mieux, des knedlecki (...on en reparle demain!)
L'assiette de Vegan's Prague avec les knedlecky




lundi 29 octobre 2018

Petits pains au cumin

Si j'ai bien compris, le cumin dans le pain c'est un must en République tchèque. Donc je me suis amusée à en faire, c'était bien sympathique.


Pour une dizaine de pistolets
  • 500g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 1/2 verre de lait de soja + 1/2 verre d'eau chaude (pas bouillante hein)
  • 1 verre d'eau tempérée
  • 1 càs de sucre
  • 1 pincée de sel fin
  • 2 càs d'huile de tournesol
  • 2 càs de grains de cumin toastés
  • 1 càs de gros sel
Préparation
  1. Mélanger la levure et le sucre dans un peu de lait tiédi
  2. Ajouter cette mixture à la farine, ajouter de l'eau jusqu'à obtenir une pâte, ajouter l'huile, le sel fin, 1 càs de graines de cumin et pétrir
  3. Faire lever dans un endroit chaud pendant 30 minutes
  4. Former des petits pains allongés et les refaire monter 30 minutes
  5. Disposer quelques grains de cumin et de gros sel à la surface de chaque petit pain et faire cuire au four à 169 degrés pendant 20 à 30 minutes 
  6. Les consommer rapidement ou les conserver dans un sac fermé pour qu'ils ne se désèchent pas trop. (Astuce de mon épicier: d'abord dans un sac en papier et ensuite ledit sac en papier dans un contenant en plastique.) 

jeudi 25 octobre 2018

Czech it out!


Après la Finlande, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie, la Roumanie et Leonard Bernstein qui d'autre fête encore un centenaire? ... La Tchécoslovaquie dites!

Bon, c'est un état qui n'existe plus, me direz vous? Peu importe, il faut croire que les Tchèques et les Slovaques avaient juste envie de faire la fête ensemble, ce qui est souvent une bonne idée. 





Voici donc une petite semaine de recettes tchécoslovaques pour fêter ça. Surtout tchèques, à vrai dire, vu que nous avons déjà fait une semaine slovaque il y a deux ans.

jeudi 4 octobre 2018

Salade d'été


Bin oui c'est tout con mais quand il fait 40 degrés dehors rien de tel qu'un bonne salade XXL pour se requinquer - avec les légumes du jardin bien sûr. Et quand il fait 15 degrés dehors, me direz-vous? Eh bien faisons le plein de vitamines pour résister au changement de saison!

Certes, comme beaucoup de gens, je suis pleine de préjugés sur la gastronomie crue: d'abord parce que je ne peux pas m'enlever de la tête des images de gourous cupides en train de vendre des extracteurs de jus à des cancéreux en phase terminale, et d'autre part parce que j'ai peur de ne pas avoir assez à manger! ...En réalité, cette dernière idée reçue très répandue est pourtant sans fondement. Je n'ai jamais la peau du ventre aussi bien tendue qu'après un bon repas cru.

Et puis, ce qui est génial quand on mange cru régulièrement, et quand on mange plein de légumes en général, c'est qu'on peut avoir une plus grande variété de légumes frais en même temps au frigo, ce qui a quand même plus de panache que de mettre 10 jours à terminer une pauvre laitue. C'est votre maraîcher-e qui va être content-e.



Pour une énorme salade (invitez plein de gens)
  • un petit morceau de chou pointu ou de chou blanc
  • 1 petite laitue
  • 1 petit oignon
  • 1 poivron rouge
  • 1 morceau de concombre
  • 1 ou deux belles tomates 
  • une pincée d'origan ou de menthe
  • Pour le dressing: deux càs de purée d'amandes et quelques càs de saumure de shiitake marinés (à défaut, une autre saumure - de poivrons par exemple)
Préparation
  1. Couper le chou, le poivron, l'oignon et le concombre en rondelles
  2. Préparer le dressing 
  3. Mettre le dressing sur les légumes découpés et réserver quelques heures (à défaut: les saler. J'adore quand ils sont à moitié dégorgés - c'est aussi plus digeste)
  4. Nettoyer la laitue et les tomates et les couper en morceaux
  5. Peu avant de servir, mélanger tout et saupoudrer d'une pincée d'origanvoire de rondelles de piment comme sur la photo

lundi 1 octobre 2018

GOGOSARI MURATI - Poivrons en saumure

L'automne arrive en Roumanie, c'est le moment de récolter les poivrons du jardin et de s'en garder quelques uns en conserve. Conserver les légumes  en saumure c'est le plan parfait en Roumanie: autant les étés sont hyper chauds et apportent une récolte merveilleuse, autant les hivers sont rigoureux et froids , avec 40 cm de neige sur le potager, et un grand  besoin de vitamines et autres micro bons trucs pour consolider son système immunitaire. En plus, il y a des mines de sel dans tout le pays, autant en profiter.

Pour faire des poivrons en saumure, c'est mieux de prendre une variété de poivrons avec beaucoup de saveur: comme les poivrons hongrois ou les ramiro.


Pour un bocal d'un litre
  • 2 à 4 beaux poivrons rouges fraichement récoltés (idéalement des ramiro ou des hongrois, particulièrement délicieux)
  • 1 feuille de chou blanc ou autre morceau de légume similaire pour empêcher les poivrons de flotter. A défaut, bous pouvez utiliser un verre ou un mini bocal
  • 1L d'eau
  • 30 g de sel blanc naturel
  • 2 càs de vinaigre blanc
  • Aromates: quelques càs de graines de moutarde, quelques grains de poivre, un brin de romarin.

Préparation
  1. Nettoyer les poivrons et les couper en gros morceaux (enlever la tige et les pépins)
  2. Faire bouillir l'eau et y dissoudre le sel, laisser refroidir
  3. Placer les morceaux de poivron et les aromates dans un gros bocal 
  4. Y verser le vinaigre et l'eau salée jusqu'à quelques cm du bord
  5. Coincer la feuille de chou (ou autre bouchon) de façon à empÊcher les légumes de flotter à la surface
  6. Laisser le bocal à température ambiante, à l'abri de la lumière, un ou deux ou trois jours
  7. Consommer jeune. J'ai l'habitude d'ouvrir mes bocaux au bout de quelques jours, c'est bien meilleur, et d'autre part je ne suis pas une experte de la fermentation à long terme.Une fois le bocal ouvert, vous pouvez le conserver quelques jours au frigo.

LIMONADA


Une limonade maison, c'est tout simple, et qu'est ce que ça fait du bien.

En Roumanie, tu peux commander une limonade absolument partout. Tu peux partir loin de tout, prendre un téléphérique, marcher une demi heure entre les sommets à deux mille bornes d'altitude, atteindre dans la plus grande solitude un petit gîte de montagne fermé: on pourra toujours te servir une limonade. 

Important: la limonade roumaine est toujours sucrée - ne demandez pas de sel si vous voulez éviter de passer pour une bizarre.

Un chien tout timide venu me tenir compagnie.
Pour deux portions
  • 1 ou 2 beaux citrons
  • 800 ml d'eau fraîche, plate ou pétillante, ou idéalement un mélange des deux
  • 2 càs de sucre (facultatif)
Préparation
  1. Couper les citrons en deux, prélever une ou deux tranches pour la déco
  2. Presser les demi citrons, les mélanger avec l'eau et le sucre et servir immédiatement dans une mini cruche - de préférence sans paille
Suggestion

Un des trucs que j'adore en automne c'est de savoir que la saison des citrons approche: en particulier les citrons bergamote qui arrivent vers décembre!