mercredi 6 mai 2015

Stoemp aux orties

Also known as purée qui pique.


En effet, comme l'a découvert avec bonheur un petit veinard qui a testé cette recette l'an dernier, la langue et le palais sont également sensibles au qui-pique des feuilles d'ortie. Hem. Bref, pour servir des orties assurez-vous toujours de bien les broyer et /ou les cuire suffisamment. 

En ajoutant les orties en fin de cuisson des pommes de terre et en les laissant cuire encore quelques minutes, ça devrait être safe. Ensuite, on va bien les écrabouiller avec le presse-purée. Finalement, on aura un résultat plus proche d'une mousseline de pommes de terre qu'une purée rustique à morceaux, mais un peu de classe n'a jamais tué personne.

Et sinon, il y a encore des gens qui ne mangent pas d'orties. C'est dinde, non? (...Mais... Qu'est-ce qu'ils mangent alors ???)




Pour deux portions
  • 4 à 5 pommes de terre (de type agria ou désirée par exemple)
  • 1/2 verre de lait de soja
  • 2 càs de crème de soja
  • 1 càs d'huile de coco (ou d'olive... ou toute autre)
  • 10 sommets de brins d'orties, bien nettoyés et coupés en petits morceaux
  • une pincée de noix muscade fraîchement râpée
  • sel, poivre

Préparation
  1. Peler les pommes de terre et couper les en 4 quartiers
  2. Les cuire à l'eau 10 à 15 minutes
  3. Une fois cuites, les égoutter vite fait
  4. Les remettre sur le feu avec un petit verre d'eau
  5. Donner quelques coups de presse-purée
  6. Ajouter l'huile de coco et les orties
  7. Continuer à bien écraser la purée avec les orties
  8. Ajouter le lait de soja, le sel, le poivre, la muscade, et mélanger
  9. Ajouter la crème de soja et mélanger.
  10. Corriger l'assaisonnement.
  11. Fouetter un peu le stoemp avec le presse-purée pour qu'il soit bien moelleux

Servir avec des saucisses ou un truc en sauce. Je l'ai goutée avec des champignons à la Saint-Feuillien et c'était parfait. À accompagner d'une petite bière.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire